Retour

EDC x La Cabinerie : Résidences

Du 22 septembre au 30 novembre 2021
La Cabinerie
Rue Grimoux / Marcello
CH 1700 Fribourg

L’État Des Choses est un magazine créé par et pour les jeunes générations présentant des réflexions littéraires et artistiques contemporaines sur notre environnement de vie. Les artistes qui y prennent part personnifient à chaque édition la thématique abordée dans une démarche collaborative, ouverte et regroupant tous les médiums.

La Cabinerie, espace d’art créé à partir d’une ancienne cabine téléphonique du quartier d’Alt de Fribourg, accueille régulièrement des expositions ou des artistes reconnu.e.x.s afin de présenter et de créer des œuvres dans son espace contraignant, forçant ainsi les invité.e.x.s à repenser les modalités créatives.

La Cabinerie invite l’État Des Choses et ses artistes à occuper l’espace pendant 2 mois et demi, de la mi-septembre à fin novembre 2021 afin d’offrir aux artistes fribourgeoises et fribourgeois un espace de résidence et d’exposition au cœur du canton. Divers concerts, performances et habitations sont prévues lors de cette période.


Programme :

22.09 au 30.09
Création / Performance / Exposition - Mélanie Meystre
Performance le lundi 27 à 18:30
I’ll be disappearing
consumed by the lines I produce
carried by a normalized
ambient
aseptic sound
from repetitive gestures to decay
+ + + + + + + I’ll be disappearing


1.10 au 15.10
Interviews / Résidence / Exposition - Julie Tiberghien - Proximité passagère
Résidence du 1 au 3

À la croisée de la performance et de l’étude sociologique de quartier, Proximité passagère ambitionne de comprendre ce que les passant.e.s entendent par la notion de proximité. Ainsi durant Texture - rencontres littéraires les visiteur.e.s seront invité.e.s brièvement à l’intérieur de cette ancienne cabine téléphonique, voisine de la manifestation, pour être interviewé.e.s durant 5 minutes sur le sens donné à ce mot. L’entretien est enregistré et les paroles sont ensuite retranscrites, imprimées et affichées sur les vitres de la cabine. Petit à petit, confinée dans cette cage et nourrie par ces mots tout en étant coupée du quartier et de la proximité entretenue, aux confins de l’extériorité et de l’intériorité, Julie Tiberghien tentera alors la rédaction d’un court essai.

16.10 au 24.10
Résidence / Habitation / Exposition - Martin Vonlanthen
Résidence d’habitation de la cabine du 16 au 18.10 et exposition jusqu’au 24.10.

Martin Vonlanthen questionne et critique le monde de l’art et de la consommation contemporain à travers une habitation de La Cabinerie pendant deux nuits et trois jours, durant lesquels il créera et exposera des œuvres sur le vif à l’intérieur et à l’extérieur, où les oeuvres se dégradent au fil de la météo. A travers la vitrine, reflet du capitalisme moderne, le cadre servira de réflexion autour du marché de l’art et de la condition de l’artiste. L’art existe-il par transgression de la norme ou à travers le regard qu’un public lui donne dans un espace ? Est-ce que l’art peut être considéré comme dégradé quand il se perd dans l’idée que le public en fait, plutôt que d’être vu à travers le regard de son/sa créateur.trice.x.s ? Quand Bansky détruit l’une de ses œuvres en direct d’une vente aux enchères, est-ce que ce n’est pas une simple reproduction de ce qu’un peintre en bâtiment pourrait faire en recouvrant une des œuvres que l’artiste peint dans la rue ?

25.10 au 10.11
Création / Exposition - Julie Folly & Ysé Avolio
Ce projet consiste à créer une sculpture vivante à l’intérieur de la Cabinerie. Cette sculpture, créée par un SCOBY (culture symbiotique de levures et de bactéries ou culture de Kombucha) prendra la forme d’une membrane rouge envahissant tout l’espace de la cabine. La cabine téléphonique a pour principe de faire « voyager » les personnes s’y rendant grâce aux appels téléphoniques qu’elles passent. C’est ce procédé de déplacement dans un nouvel espace que nous aborderons. Créant une œuvre organique, c’est la hiérarchie du vivant qui vient à être chamboulée, confrontant les spectateurices à une forme non humaine venant concurrencer l’existence humaine, tout en les renvoyant à leur propre corporalité, grâce à la similarité de la sculpture avec de la chair. En prenant toute la place de la cabine, cette sculpture entame un processus d’envahissement au fil des jours. Cette œuvre sera réalisée en collaboration avec Ysé Avolio, fondatrice de la marque Moonlight Kombucha.

13.11
DJ set / Performance - Fusili Bastards
De 12:00 à 20:00
Les trois DJs proposeront au public une performance musicale éclectique de 8 heures de temps, durant laquelle ils s’échangeront tour à tour les platines. Le public, invité à venir admirer la performance en live et à y prendre part, pourra également découvrir la réalisation via un livestream sur les réseaux sociaux. D'autres surprises attendent les auditeurs...

15.11 au 19.11
Création / Exposition - Jeanne Vonlanthen
Jeanne Vonlanthen, jeune artiste talentueuse ayant déjà organisé sa première exposition à succès à la Rue de Lausanne, profitera de l’espace accordé par la Cabinerie comme cadre à sa création, qu’elle développera et exposera jusqu’au 19 novembre. Autodidacte, Jeanne maîtrise la peinture, le dessin et l’animation, entre autres. Elle exprime dans son art la douceur d’une vie pleine d’authenticité.

20.11
Danse / Performance / Livestream - Marine Laner
17:00
Marine Laner est une danseuse et artiste. Actuellement en formation à l’Eikon, elle utilise son savoir-faire en vidéo pour mettre en valeur ses performances, qu’elle sublime de finesse. Ayant déjà pu se confronter à la danse en espace restreint, elle proposera au public de se laisser bercer par la musique et les mouvements tendres.

21.11 au 30.11
Webradio / Performance - Margaux Huber & Joy Rüthy - “Les Potins du Bottin”
Ancrée au milieu de la rue, la cabine téléphonique a vu passer depuis son installation toute la beauté de l’humain, le meilleur comme le pire. Les deux artistes questionneront ainsi la place de chacune et chacun dans la rue, thématiseront le harcèlement de rue de jour comme de nuit et rappellerons à la cabine ses beaux jours de fonctionnement et de service en utilisant un bottin téléphonique comme outil de travail. Les deux animatrices d’une semaine tenteront d’atteindre par téléphone des inconnu.e.x.s de manière aléatoire afin de leur demander de partager les expériences qu’ils ont pu vivre dans l’espace public. Elles animeront le reste du temps avec des musiques reprises en karaoké ou des invitation d’autres artistes. L’expérience servira de clôture à la résidence État Des Choses dans La Cabinerie et permettra à touxtes les intervenant.e.x.s et artistes de venir offrir leurs remerciements en direct à l’équipe de La Cabinerie pour la confiance et l’aide dans la réalisation des projets.

27.11
Concert - Jean-Michel - BOIRE POUR OUBLIER
17:00
Après avoir embrasé le Festival Les Georges 2021 avec un concert par soir, à chaque occasion dans un lieu du festival différent, et produit environ 1 album par mois depuis environ 1 an, l’équipe composée de Pascal Stoll (guitare), Samuel Riedo (basse) et Valentin Descloux (batterie) enflamme à chaque scène son public. Volontairement trash et dans l’excès, Jean-Michel est un vrai retour aux sources du plaisir de jouer de la musique pour soi et pour les autres, sans prise de tête et en toute franchise. Ils clôtureront pour État Des Choses le partenariat avec La Cabinerie, à travers un concert en duo basse, guitare & drum machine joué dans la cabine.